Le Mur de Boucliers

This translation of The ShieldWall Network Mission Statement is created by and for our French affiliates, with their contact e-mail at the bottom.

Que vous soyez membre d’une organisation patriotique ou indépendant, nous vons invitons à prendre part à cet effort  local. Aucune cotisation ou redevance ne seront demandées, mais un engagement réel sera nécessaire. Devenez membre du Mur de Boucliers dans votre région. Pensez racialement, agissez localement.

L’une des tactiques de défense les plus efficaces employées par nos ancètres était le mur de boucliers, appelé Φοῦλκον chez les hoplites grecs, Fulcum chez les légions romaines, Skjaldborg chez les Vikings et Scildweall ou Bordweall chez les Angles et les Saxons, ainsi que les tribus qui leur étaient apparentées. Elle consistait à se dresser épaule contre épaule, côte à côte, les bords des boucliers se chevauchant. Dans un mur de boucliers, chaque guerrier protègeait celui qui se trouvait à sa gauche avec le bouclier qu’il tenait dans cette main, couvrant son voisin de ce côté-là et attaquant l’ennemi de sa lance tenue de la main droite. A cette fin, tous les membres d’un mur de boucliers dépendaient autant les uns des autres qu’ils se protégeaient. Si l’un d’eux ne remplissait pas son rôle, son voisin en pâtissait le premier. Si le mur de boucliers se brisait, l’adversaire pouvait alors s’enfoncer dans les lignes de défense et y faire des ravages. C’est pourquoi la confiance et la loyauté étaient des traits de caractère importants des guerriers dans le mur de boucliers.

Skjaldborg@yahoo.com

Le genre de maillage de base, au niveau de la communauté, que nous voulons promouvoir auprès de chacun des membres du Mur de Boucliers demande un niveau de confiance et de dépendance similaire. Contrairement à la mentalité du loup solitaire, nous ne sommes ni des ermites, ni des individualistes, pas plus que nous considérons que s’évader de la réalité à laquelle notre peuple doit faire face soit une solution aux problèmes qui nous menacent aujourd’hui et à l’avenir. Cependant, dans nombre de nos communautés, nous devrons peut-être bien commencer de nous-mêmes une organisation et un maillage de base. Chacun d’entre nous, devenant alors une personne ayant de l’influence au sein de nos communautés, pourra renforcer le mur de boucliers dans son ensemble, en y amenant à la longue de nouveaux membres.

Comment élargir le Mur ?

Nous avons tous la possibilité, l’opportunité et la responsabilité de devenir des meneurs et des porte-parole de nos communautés en employant l’effet de “flanc radical” pour déplacer la Fenètre d’Overton de discussion acceptable vers la droite chez nos pairs et nos amis. Cela les renforcera, les enhardira et les encouragera à parler plus hardiment et sans détour de choses qui sont peut-être “politiquement incorrectes”, mais néanmoins des croyances non partagées courantes. En même temps, nous pouvons pousser les gens à se préparer psychologiquement et matériellement à ce qui approche. De cette façon, nous pouvons chacun devenir devenir des personnes ayant de l’influence au sein de notre communauté.

Si ce que beaucoup pensent approcher se produit, le nombre de gens sur lesquels vous pourrez compter pour se trouver à votre côté et tenir la barricade d’un barrage routier défendant votre quartier sera plus important que celui des “J’aime” que vous obtenez sur FesseBouc ou de gens qui vous suivent sur TesHuitHeures. Le monde Blanc a besoin d’un maillage de base, à l’échelon le plus bas. Tous ceux qui lisent ceci connaissent quelqu’un à qui ils peuvent parler de notre avenir. Politiquement, avec nos nations plus polarisées et divisées que jamais au cours de notre existence, le moment est maintenant parfait pour chercher cette ouverture. Si vous voulez devenir une personne ayant de l’influence dans votre communauté et construire votre propre réseau local, nous souhaiterions vous dire comment faire.

Défi n° 1 : Repérer les endroits où les gens de nos idées se retrouvent près de chez vous : sociétés de chasse, clubs de tir ou de sports de combat, partis de droite au niveau local ou départemental, associations d’anciens combattants, etc, peuvent être ratissés à la recherche de ceux ayant les mêmes valeurs et susceptibles d’être recrutés.

Défi n° 2 : S’investir dans des groupes locaux de la communauté, le bénévolat et les évènements sociaux. Soyez reconnu et accepté comme membre à part entière. Assistez aux conseils municipaux, aux réunions de parents d’élèves, de quartier ou tout autre évènement civique local, surtout si vous avez des enfants. Faites aussi la connaissance des forces de police, que ce soit nationale ou municipale, car nombre de membres des forces de l’ordre partagent nos valeurs et peuvent se révéler très utiles à l’avenir. Même pour ceux qui ne le font ou ne le feront pas, mieux vaut qu’ils soient connus qu’inconnus.

Même chose avec les élus locaux, bien sûr. Rappelez-vous que nous les cooptons, ils ne nous cooptent pas.

Défi n° 3 : Faites la connaissance de vos voisins, à commencer par ceux qui sont les plus proches de chez vous. Soyez amicaux, ramassez les ordures le long du chemin d’accès que vous partagez, invitez-les à un barbecue, organisez des journées de jeux entre vos enfants et les leurs, ou donnez leur votre numéro au cas où quelque chose de suspect se passe dans le quartier et que vous deviez y faire face ensemble. Faites en sorte de leur consacrer régulièrement du temps. Gagnez leur confiance, pour avoir de l’influence par la suite.

Défi n° 4 : Commencez à tous les jauger pour une récupération et une utilité potentielles au sein du Mur de Boucliers. De quels ressources ou savoir-faire disposent-ils ? Quelle expérience, que ce soit professionnelle ou militaire, amènent-ils avec eux ? Jusqu’à où peuvent-ils être amenés, idéologiquement parlant ?

Défi n° 5 : Coordonnez-vous avec d’autres membres du Mur de Boucliers pour comparer les ressources disponibles et les domaines d’expérience que vous avez localisés et auxquels vous avez accès. Etablissez une liste des ressources et savoir-faire désirés faisant encore défaut au réseau, et travaillez à activement rechercher et recruter de nouveaux individus disposant de ces atouts spécifiques.

Nous nous rencontrerons personnellement tous les deux mois pour partager les résultats et les progrès de nos défis respectifs. Cela veut dire que, comme avec le

mur de boucliers formé par nos ancètres, nous serons responsables les uns envers les autres du travail effectué pour le réseau. Lors de ces rencontres à venir, nous nous prodiguerons les uns les autres, si besoin est, des conseils, des encouragements et une  assistance, de même que nous partagerons des idées et de l’inspiration. Ceci permettra à chacun de maintenir sa concentration et son orientation. Ceux qui ne pourront pas y participer, malgré tous leurs efforts, devront se mettre en communication avec le réseau par e-mail, pour obtenir le même effet. Il s’agira toujours d’un projet de groupe guidé, que cela soit en personne ou en ligne, que vous travailliez seul ou en faisant partie de notre réseau. Ne laissez pas le mur de boucliers s’effondrer. Tenez-vous à ses côtés, et il se tiendra aux vôtres.

Pour plus de renseignements, en français, sur le lancement d’un Mur de Boucliers dans votre région, contactez : Skjaldborg@yahoo.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s